L’éducation publique ciblée par la suppression des contrats aidés

Le gouvernement a décidé de supprimer 140 000 contrats aidés sans prévoir de remplacement. Il s’agit du plus gros plan de licenciement jamais organisé et touche bien évidemment tous les secteurs de la société notamment l’éducation.

Collège Vercors de Grenoble

A Grenoble, ce sont trois contrats aidés d’assistants d’éducation qui ont été supprimés et remplacés pour l’instant seulement par 1/2 poste.
Retrouvez toutes les informations sur cette mobilisation : https://grenoble-insoumise.fr/college-vercors/

Lycée professionnel Gustave Bouvet de Romans

Mais aussi au lycée professionnel Gustave Bouvet de Romans sur Isère où notre conseillère régionale Corinne Morel Darleux, tout juste rentrée de Turquie pour assister au procès de Figen Yüksekdağ, s’est rendue.

Le silence des rectorats, de la région et du ministère montrent le mépris des politiques au pouvoir (LREM, LR) vis-à-vis de l’éducation publique.

Que propose la France Insoumise ?

Les contrats aidés sont des contrats précaires qui en aucun cas doivent devenir la forme de contrat privilégié dans la fonction publique.

Vous retrouvez dans l’avenir en commun, le programme porté par la France Insoumise lors de l’élection présidentiel, page 53-54 nos mesures pour réduire la précarité en France.

Pour avoir accès à l’intégralité du programme, rendez-vous sur : https://laec.fr/s25

Un post récent sur le blog de Mélenchon : http://melenchon.fr/2017/09/19/le-chaos-liberal-contre-lenfance/

Vous connaissez d’autres établissements en difficulté ?

Merci de nous contacter pour qu’on puisse donner un peu de visibilité.

Une pensée sur “L’éducation publique ciblée par la suppression des contrats aidés”

Laisser un commentaire