Pilonner, le passage à l’acte d’Olivier Véran

Il l’avait dit et il le fait. Courant septembre, Olivier Véran avait déclaré dans les colonnes de « Libération » :  » Il faut pilonner le bourrin Mélenchon, le remettre à sa place « .
Le député de l’Isère rapporteur du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) vient de mettre en acte ses propos contre Jean-Hugues Ratenon, député de la France Insoumise de la Réunion.
Précisément, le député de la France Insoumise prend la parole pour défendre un amendement et Olivier Véran se permet de chanter  : »Ratenon s’en va-t-en guerre » pendant son intervention. Quel mépris, cela est indigne d’un élu de la République.
Nous apportons un total soutien à Jean-Hugues Ratenon et comme dans son courrier nous demandons à ce que le président de l’Assemblée Nationale, François de Rugy prenne ses responsabilités et sanctionne Olivier Véran pour son comportement non respectueux envers un député de l’opposition.
Retrouvez la lettre de Jean-Hugues Ratenon ci-dessous

Porteur de paroles a Saint-Bruno

Ce dimanche matin, une poignée d’insoumis.es a installé un porteur de paroles dans le square St Bruno, entre le marché et le vide grenier.
L’objectif était de récolter la parole des habitant.es du quartier sur le thème « Qu’est ce qui vous indigne ? ». Nous, on en a bien des idées de ce qui nous indigne ! Cliquez sur l’image.
Mais pour que l’échange aille dans les deux sens, rien de mieux que de demander leur avis à nos voisin.es du quartier.

Les discussions prennent, les motifs d’indignation remplissent peu à peu le fil à linge, souvent pas tendres avec le gouvernement Macron… A vous de juger !

Blocage de General Electric

Après la rencontre avec leur direction mardi dernier, les salariés de General Electric du site grenoblois ont décidé de bloquer le site.

Cela fait plus de deux mois que les salariés ont entamé le dialogue avec la direction et les représentants de l’état sans réponse convaincante. Pire, mardi dernier la direction s’est rendu sur le site de Grenoble et ont étalé tout le mépris qu’ils ont pour les salariés.

Pour rappel GE Grenoble anciennement Alstom ou encore Neyrpic a été bradé aux américains à cause des capitalistes corrompus à la tête de l’entreprise. Pour plus d’infos, regardez le documentaire « Guerre Fantôme« . ou encore la page dédiée à la lutte https://grenoble-insoumise.fr/general-electric/

On se doutait de l’incapacité de notre député Emilie Chalas a apporté des solutions du fait de l’idéologie ultralibérale d’EnMarche. Il n’empêche ce site indispensable à notre souveraineté énergétique et au respect des accords de Paris ne doit pas disparaître.

Nos élues régionales Emilie Marche et Corinne Morel Darleux ainsi que des militants FI se sont rendus hier et aujourd’hui même à General Electric en soutien aux salariés. N’hésitez pas à passer au site 82 Avenue Léon Blum, 38100 Grenoble et à relayer la lutte.

Les militants France Insoumise apportent tout leurs soutiens aux salariés et espèrent que l’État bloquera le PSE.

 

Intervention d’Emilie Marche sur GE

Émilie Marche, conseillère régionale intervenait sur le PSE de General Electric alors que la majorité et son président Wauquiez se font complices du gouvernement en ignorant le problème.

Notez bien d’ailleurs que Wauquiez s’est absenté lors de cette prise de parole, des choses a se reprocher peut-être ?

Retrouvez la page vers la mobilisation: https://grenoble-insoumise.fr/general-electric/

En savoir plus: http://aurassemblement-elus.fr/question-orale-general-electric-posee-emilie-marche/

Ou directement la vidéo:

Fin de la mobilisation au collège Vercors

Après 3 semaines de grève les grévistes du collège Vercors ont décidé de reprendre le travail aujourd’hui même.

Bien qu’ayant obtenu seulement  1/2 poste de CPE et 1/2 poste d’AED, loin de compenser les 3 contrats aidés supprimés, les grévistes ont trouvé plus raisonnable de démarrer les cours pour ne pas faire prendre plus de retard aux élèves.

La sourde oreille du rectorat, les déclarations inutiles du ministre de l’éducation et les coups de com’ marketing pour freiner le mouvement ne sont que les prémices de la société macroniste. Il faut rester vigilant, lutter et toujours proposer une alternative non violente comme le fait la France Insoumise.

En attendant RDV le 10 octobre dans la rue pour manifester avec les fonctionnaires.