Effets de la politique de Macron à Grenoble

Quels sont les effets de la politique macronienne à l’échelle locale ?

Le président et son gouvernement sont déterminés à changer radicalement notre société. Nous promettant un modèle social démocrate à la scandinave, c’est un modèle anglo-saxon que En Marche et les Républicains nous imposent.

Les questions légitimes sont de savoir qu’est-ce que concrètement, à l’échelle locale, ce modèle de société va changer ? Quels sont déjà les premières conséquences des décisions prises par le gouvernement ? Qu’est-ce que propose la France Insoumise à la place ?

La hausse de la CSG

Retraité-es, fonctionnaires, indépendant-es, invalides et bénéficiaires d’un PEL vous êtes les premiers touchés par la hausse de la CSG.

Macron prévoit donc la baisse des cotisations sociales compensée par une hausse de la CSG. Cela signifie qu’on déplace une grande partie du financement de notre système de santé du capital vers nos impôts.

Une première analyse simpliste permet d’affirmer que cela permettra une augmentation de notre salaire net, bonne nouvelle semblerait-il ? Qu’en-est-il vraiment ?

Plus on gagne, plus on est gagnant. On bénéficie d’une augmentation de 22euros/mois pour un SMIC, 74 euros/mois pour un salaire de 5000 euros brut et encore plus jusqu’à un certain seuil. Nous considérons leur logique libérale de ‘redistribution des richesses’ complètement fausse et cette redistribution absurde.

Ca ne s’arrête pas là, les retraités sont directement perdants avec une perte de 25 euros/mois pour un salaire de 1500 euros et 42 euros/mois pour un salaire de 2500 euros.

Ce sont donc 60% des 27 000 retraités grenoblois qui vont perdre du pouvoir d’achat. (Cette hausse de la CSG concerne les retraites de plus de 1200 euros, d’où les 60% chiffre national).

Il en va de même pour les fonctionnaires, mais le gouvernement demeure opaque à ce sujet.

Plus d’infos : https://www.marianne.net/economie/augmentation-de-la-csg-de-macron-baisse-des-cotisations-salaries-retraites-qui-va-gagner-combien

Ce n’est pas fini, on en parle moins mais la CSG a aussi des effets sur le bénéficiaires d’un PEL. Les prélèvements sociaux passent de 15,5% à 17,2% en janvier 2018, vous serez donc amenés à payer plus d’impôts dès l’année prochaine.

Bref on parle d’un cadeau de plusieurs milliards au MEDEF par nous-mêmes contribuables. Faut-il y voir les prémices d’une grande vague de privatisation de notre système de santé ? Les soins seront-ils réservés aux riches comme aux USA ?

Ce que propose la France Insoumise :

La suppression des contrats aidés

On en a déjà parlé dans un article sur l’éducation dans l’article suivant : https://grenoble-insoumise.fr/2017/09/22/leducation-publique-ciblee-suppression-contrats-aides/

Mais ce n’est qu’un petit échantillon, l’union syndicale Solidaires essaie de rassembler sur une carte toutes les structures souffrant directement de la perte de ces contrats :

Voir en plein écran

A Grenoble, ce sont 160 postes qui sont supprimés. Au niveau de la région cela fait 12000 postes. Voici la liste des structures et associations qui ont accepté de s’inscrire sur la carte

Ce que propose la France Insoumise:

Le coup d’état social

L’inversion de la hiérarchie des normes, la baisse du plafonnement des indemnités prudhommales, la fin du CDI, etc… sont les mesures au cœur de la mise en place du modèle anglo-saxon.

Au lieu de vous faire une liste détaillée, retrouvez dans la vidéo suivante une analyse des effets des ordonnances.

Les effets du coup d’état social se feront sentir sur l’ensemble de la société avec une précarisation des salariés, une baisse généralisée des salaires, des tensions sur le marché du travail.

Grenoble, ville qui a une population relativement pauvre, va subir de plein fouet les effets de ces ordonnances. Les conséquences de ce genre de politiques libérales se font ressentir depuis des années par la perte de nos industries.

General Electric (entreprise américaine) qui a racheté Alstom est un exemple de genre de pratique. L’entreprise prévoit de supprimer 345 postes soit environ 1/3 des effectifs, ce qui annonce la fin du site d’ici un an. Toutes les infos : http://grenoble-insoumise.fr/general-electric/

Ce que propose la France Insoumise:

La normalisation de l’état d’urgence

Le texte de loi présenté par le ministre Gérard Collomb, connu pour sa radicalité envers les migrants et l’Islam met en péril notre démocratie.

Ugo Bernalicis lors d’une intervention à l’assemblée parle de « démocrature », un glissement de la démocratie vers la dictature:

Ce projet de loi ne répond pas à la menace terroriste mais restreint nos libertés individuelles. Il ne s’attaque pas aux sources du terrorisme mais permet de contrôler,  perquisitionner et assigner à résidence sans l’aval de la justice.

A Grenoble l’application de ce texte ne fera que renforcer la défiance envers nos forces de l’ordre et augmenter la tension déjà existante.

Ce que propose la France Insoumise:

La baisse des APL

Sur l’année 2015, ce sont près de 45 000 allocataires  pour 87 000 personnes couvertes qui ont touché les APL sur Grenoble, soit plus de la moitié de la population.

La moitié des grenoblois vont donc subir de plein fouet cette baisse de 5 euros, sans parler de l’effet de seuil des 20 euros. http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/28/a-cause-de-la-baisse-de-5-euros-des-apl-50-000-beneficiaires-ne_a_23054377/

Mais le gouvernement ne s’arrête pas là. Le premier ministre a annoncé une baisse de 50 euros pour les locataires du parc HLM, compensé par le gel du livret A et l’augmentation des loyers pour les locataires les plus riches.

Mais comme le démontre osons causer dans la vidéo suivante, ceci est une vaste arnaque, les conséquences seront :

  • Plus de dépense pour les locataires
  • L’arrêt des investissements pour la réhabilitation des HLM et donc la dégradation accrue de leur état.

Ce que propose la France Insoumise :

 

Rédigé par Marc et Marianne

 

 

Laisser un commentaire